Association Montpelliéraine pour un Judaïsme Humaniste et Laïque

L’Amjhl est attachée aux principes humanistes de la Déclaration des Droits de l’Homme et aux valeurs républicaines, à une conception de la citoyenneté fondée sur le respect de la personne humaine, la participation à la vie de la cité, la tolérance et le pluralisme. Nous nous référons à la laïcité constitutionnelle française qui garantit l’indépendance des institutions par rapport aux pouvoirs religieux – à commencer par l’école. Pour nous, le judaïsme est une culture – porteuse d’une histoire, de valeurs et de diversité – dont la religion a été le ciment pendant des siècles. L’ Amjhl est ouverte à toute personne, juive ou non, qui adhère à cette brève présentation et à ses statuts.



MIZRAHIM, les oubliés de la terre promise


Détails de l’événement


Projection en présence de Michale Boganim, réalisatrice, et débat animé par l’AMJHL.

Film documentaire, Israël /France, 2022, 1h33

Mizrahim, c’est le nom que donnent les israéliens aux juifs venus d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, victimes, dès leur arrivée sur la Terre Promise, d’un système discriminatoire qui fait d’eux des citoyens de seconde zone. Dans les années 70, un mouvement de révolte s’inspirant des Black Panthers aux États-Unis, émerge pour défendre leurs droits. Confrontée au deuil de son père, ancien membre de ce mouvement, Michale Boganim part à la rencontre de plusieurs générations de Mizrahim. Sous la forme d’un road-movie, le film approche par l’intime les questions d’exil et de transmission. Prenant, cet hommage affiché à son père ne mâche ni ses mots, ni ses démonstrations visuelles (ces quartiers – souvent délabrés – ou ont été regroupés certaines populations…) appuie là où cela fait mal, accusant l’État israélien de déni face à ses propres crimes, et rappelant que contrairement à la seconde génération et son désir d’intégration, la troisième va enfin retrouver la mémoire. Et donc peut être l’espoir.

Publié le :

par :