-

Thèmes abordés de Septembre 2013 à Juin 2014

Benny Lévy ; Hannah Arendt ; Israël et Palestine

Lundi 2 Juin à partir de 18 heures

Au Centre Culturel Juif – 500 Bld d’Antigone

Benny LEVY aujourd’hui, par Gilles HANUS

Cetter soirée a été organisée, conjointement avec le Centre Culturel Juif, à l’occasion du dixième anniversaire de la disparition de Benny LEVY.  Benny LEVY est né en 1945 au Caire ; après l’École Normale Supérieure il s’engage en 1968 dans la Gauche Prolétarienne. Il reste un proche de Jean Paul SARTRE jusqu’à la mort de celui-ci. En 1995 il va s’installer à Jérusalem où il étudie le Talmud, il dirige jusqu’à sa mort en 2003 l’Institut d’Études Levinassiennes qu’il a créé.

Déroulement :

18 h – 20 h : séminaire autour du livre de Benny LEVY Être Juif

Ce lien sur les Editions Verdier est très riche et comporte entre autres un abondant dossier de presse.
Argumentaire de l'ouvrage 

Être Juif : s’en tenir coute que coute au pur fait d’être juif.

Être juif : ne pas pouvoir fuir sa condition.

Le juif moderne a vécu cet être comme malédiction

« Être juif , ce fut le titre d’un article décisif d’Emmanuel Levinas en 1947, dans cette trace ce livre dialogue passionnément avec LEVINAS La pensée du retour requiert une critique radicale de la théologie – l’a-théologie- du juif moderne.

20 H 30 :projection du film de Jackie BERROYER : Benny LEVY, trace d’un enseignement  (58mn)

Jackie BERROYER est scénariste, auteur, acteur et dialoguiste, c’est en suivant un cours de Benny LEVY qu’il fut convaincu qu’on devait en garder témoignage. Réalisé avec Pascale THIROD et la collaboration de Gilles HANUS le film est fait à partir de ce matériau.

21H 30 : discussion avec Gilles HANUS.

Gilles HANUS, ancien élève de Benny LEVY, est enseignant de philosophie et directeur de la revue d’études lévinassiennes à Paris. Il a publié notamment L’un et l’universel (Verdier 2007), Benny Levy l’éclat de la pensée (2013), Penser à deux : Sartre et Benny LEVY face à face (Ed. l’Age d’homme -2013)

Argumentaire de Gille HANUS :

Les textes de Benny LEVY restent méconnus, car l’image qu‘on a de lui fait obstacle à leur lecture. Nous nous en tiendrons à sa manière si singulière de lire les textes, quels qu’ils fussent, de leur donner vie.

On tirera profit de la lecture préalable du court essai de Benny LEVY : Être Juif .

17 et 18 mai au théâtre Tabard

Rencontre avec Jean NARBONI historien du cinéma, autour du film le Juif Süss de Veit Harlan. Il sera aussi question de son fils Thomas Harlan, lui même cinéaste : un héritage lourd à porter ...

Jean NARBONI  est historien et critique de cinéma ; il a été critique puis rédacteur en chef des Cahiers du cinéma dans les années 60-70. Il a enseigné le cinéma à l’Université PARIS VIII et dirigé le département d’analyse de film à la FEMIS (école nationale supérieure des métiers de l’image et du son) Il sera présent tout au long de week end et nous présentera et commentera l’ensemble du programme.

Le juif Süss, réalisé à la demande de Joseph GOEBBELS. est le plus célèbre film de propagande antisémite. Il est réalisé en 1940 par le cinéaste Veit HARLAN et vu par plus de 20 millions de personnes dans toute l’Europe occupée. Après la guerre Veit HARLAN, poursuivi par deux fois, sera acquitté en prétendant qu’il a réalisé le film sous la contrainte.

On pourra consulter

Claude Singer, Le Juif Süss et la propagande nazie. L’histoire confisquée

Paris, Éd. Les Belles Lettres, 2003, 348 p.

et l'excellente recension de ce livre par Vincent Lowy dans la revue Questions de comunication

Déroulement du week end

Samedi 17 mai

10 h 30 : conférence de Jean NARBONI sur le livre de Thomas HARLAN , paru aux édition Capricci

 VEIT

d’un fils à son père

dans l’ombre du Juif SUSS

Thomas HARLAN, cinéaste et militant, s’adresse à son père Veit HARLAN. En 2010 peu de temps avant sa mort il dicte ce texte dans lequel il cherche à comprendre pourquoi son père n’a jamais reconnu sa faute, mais aussi à se réconcilier avec lui, fût-ce à titre posthume.

14 h 30 : projection du film de Felix MOELLER dans l’ombre du Juif Süss  (99mn).

Ce documentaire revient sur la genèse du film de Veit HARLAN et retrace la quête et les tourments de ses descendants pour assumer leur lourd héritage.

16 h – 16 h 30 pause

16 h 30 : projection du film de Thomas HARLAN  wundcanal » (107 mn-1984).

Tout au long du film Thomas HARLAN reconstruit l’histoire d’un ancien responsable SS, criminel de guerre âgé de 80 ans. Il a tenu à engager un véritable criminel pour jouer son propre rôle.

Dimanche  18 mai

10 h  : projection du film  Notre nazi  (116mn) de Robert KRAMER filmé sur le tournage de wundcanal. Ce documentaire est bien plus qu’un making off, il rend compte du malaise qui règne sur le plateau du tournage en présence du criminel nazi. Entrée libre

Samedi 5 Avril 2014

Rencontre autour du film   Hannah ARENDT  de Margarethe von Trotta

La projection du film a été suivie d'une conférence d'Isabelle Delpla, suivie d'un débat.

L'Eichmann d'Arendt comme portrait du non être : les aveuglements de la "pensée" philosophique.

Isabelle Delpla est professeur de philosophie à l'Université Jean Moulin-Lyon 3. Le lecteur intéressé pourra prendre connaissance de l'essentiel de ses thèses en consultant

La banalité d’Eichmann : une moderne théodicée, Raison publique 2011.

 Le mal en procès. Eichmann et les théodicées modernes, Hermann, Paris 2011.

JSL a bien voulu faire le compte-rendu ci-dessous

Je me contenterai ici de signaler quelques lignes de force de sa conférence.

Elle a montré qu'Hannah Arendt, qui n'a assisté qu'aux préliminaires du procès puis aux toutes dernières conclusions de la défense, n'a travaillé que sur les procès-verbaux des interrogatoires du criminel nazi. Elle ne l'a donc jamais ''vu'' ni ''entendu''. Ce décalage entre les propos tenus par le personnage et leur transmission écrite explique vraisemblablement qu'elle n'ait appréhendé d'Eichmann que l'apparence de médiocrité qu'il a voulu donner, et dont il a fait sa ligne de défense, bien loin du personnage réel qu'il était, doué d'une intelligence aigüe (Isabelle Delpla parle de ''virtuosité intellectuelle'') et d'une grande culture philosophique.

De même, Hannah Arendt, en qualifiant, avec un certain degré de réprobation, le procès de ''spectacle utilisé à des fins politiques'' ignore totalement combien cet évènement a été capital dans la prise de conscience mondiale du génocide (cf. Frédéric Pottecher, qui y voit un des tournants majeurs du siècle).

La posture philosophique d'Hannah Arendt lui fait définir le mal comme venant de ceux ''qui ne pensent pas'', le philosophe étant celui qui pense. Ainsi, le mal sous-jacent à toute la Shoah est pour elle dans l'irréflexion, dans l'incapacité des nazis, mais aussi des victimes juives et des responsables juifs, à ''penser'' de façon alternative, à ''se mettre à la place des autres''. D'où découle en partie la sévérité de son jugement sur les Jüdenrat, qui a tant choqué en son temps.

Enfin, elle ne donne jamais d'explicatoin claire à sa formulation célèbre, mais ambigüe, de banalité du mal , expression dans laquelle Gershom Sholem voyait plus un slogan qu'un concept.

Le vif intérêt du public s'est traduit par le nombre des questions et la richesse du débat qui s'en est ensuivi.

Notons enfin qu'Isabelle Delpla se définit comme une ''philosophe de terrain''. Elle a travaillé aussi sur les criminels de guerre dans l'ex Yougoslavie. Voir ici ses publications sur la question

Le Dimanche 13 Avril 2014

Le bruit et le silence

Qu’est-ce que le silence ?

Le bruit ?

La musique ?

C’est ce que nous étudierons ensemble lors de ces rencontres Montpelliéraines Marc-Alain Ouaknin est écrivain, philosophe et rabbin. Il traite différents domaines, questions et thématiques dans un entrecroisement interdisciplinaire, des ponts permanents (qu’il appelle aussi Zeugma).

Vous trouverez ci-joint texte de présentation du séminaire

En partenariat avec le Centre Culturel Juif

Attention. La séance prévue pour le 30 Mars ayant été annulée, la troisième séance de ce séminaire aura lieu à l'automne prochain.

Samedi 22 Février

Assemblée générale statutaire : voir ici la composition du nouveau conseil d'administration.

L'assemblée a été suivie d'une conférence de Claude AZIZA,

Les romains et les juifs

-

Claude Aziza est maître de conférences honoraire de langue et littérature latines à la Sorbonne Nouvelle (Paris III) Il est connu pour ses publications portant sur les fictions modernes et contemporaines représentant l'Antiquité. Parallèlement à ses activités de recherche, il exerce des activités d'éditeur et d'anthologiste et a participé à plusieurs médias tournés vers le grand public. Il a participé aux rééditions de plusieurs romans d'Alexandre Dumas.

Petite bibliographie de Claude Aziza

Samedi 8 Février, 14h30, salle Pétrarque

Jean-Pierre Martin , professeur de littérature contemporaine à l'université de Lyon Lumière, a présenté son livre

Contre Céline ou d'une gêne persistante, J. Corti 2007

Il y a un quiproquo autour de Céline. De quel Céline parle-t-on? Celui du Voyage au bout de le nuit? Celui des Pamphlets? Celui de l' après- guerre? On aimerait partager la désinvolture de ceux qui admirent tout de Céline sans arrière-pensée. Pasolini, très remonté contre la célinolâtrie française, évoquait à ce propos une "admiration inconditionnelle devenue lieu commun". Céline antisémite (et prosélyte) avant, pendant et après les camps d'extermination, ce n'est pas Voltaire ou Shakespeare. La responsabilité historique d'un écrivain ne se mesure pas essentiellement à son degré d'allégeance ou d'adhésion à un parti, mais plutôt à la façon dont il s'est fait le porte-voix, auprès d'un public qui dépasse largement le cercle des amateurs de littérature, des idées barbares et totalitaires de son temps, à la façon dont ses propres fantasmes, se nourrissant des idées grégaires et lyncheuses, les ont réactivées, à son impuissance à penser ce vertige, ou encore à son incapacité à se raviser. La question centrale est au fond : comment l'histoire passée continue-t-elle à produire du présent? Faire comme si le débat était clos, le simplifier, empêcher la lecture historique ou politique de Céline, ce serait exercer une autre forme de censure.

Pour en savoir plus, on peut consulter le site internet de J.P Martin.

Samedi 25 Janvier , salle Pétrarque

Marc HECKER , chercheur à l'Ifri (Institut français des relations internatinales), a présenté son livre

Intifada française ? (Editions Ellipses, 2012)

Attention. Ce livre n'est pas un n-ième livre sur le conflit israélo-palestinien, mais une analyse politique des réactions qu'il suscite en France. Voir ici par exemple une recension par Vincent Tournier, maître de conférences à l'IEP de Grenoble.

Si, après le magistral exposé de Marc Hecker, vous désirez poursuivre votre réflexion, le livre est encore disponible. Vous pouvez le commander à votre libraire favori ou aller sur le site de l'éditeur où vous trouverez un résumé détaillé et des ``bonnes feuilles''.

Samedi 9 Novembre 2013, au site Saint-Charles

Saïd SAYAGH nous a présenté son dernier livre

Et à l’eau tu retourneras (Edtions L'AMOURIER, 2013)

Le narrateur, fasciné jusqu’à l’obsession par la jeune Berbère Mahmma en vient à s’intéresser au sort de toutes les femmes et à dénoncer leur asservissement dans un Maroc de ces temps

coincés entre deux souverainetés, la française qui n’arrêtait pas de finir et la marocaine qui n’arrivait pas à prendre le relais

ainsi que dans le Maroc contemporain, toujours traversé par les questions fondamentales, politiques, sociales, religieuses :

il fallait que petit à petit, le chant des femmes, celui des oiseaux, le bruit du vent sur la terre rose, se retrouvent étouffés par les voix cacophoniques des muezzins de tout bord.

Ce livre a été nominé pour le prix littéraire des Grandes Ecoles

Samedi 28 Septembre ,

Le Groupe d'Aix et le conflit israélo-palestinien avec Gilbert Benayoun.

Gilbert BENHAYOUN est professeur émérite à la faculté d'Aix en Provence et membre du groupe d'Aix de JCall .

Pour nous vanter un peu, disons que cette conférence était une avant première du colloque européen organisé par JCall.

Ce colloque s’intitule Israël Palestine 2020 . Son objectif est de s’écarter de la politique du court terme pour se focaliser, chaque fois avec l’aide de spécialistes, sur les questions qui resteront déterminantes dans le quotidien des populations israélienne et palestinienne, quelle que soit la situation dans laquelle la région se trouvera à l’horizon 2020.

Activités antérieures : cliquez

Retour à la page d'accueil